La restauration d'un vitrail est une opération qui peut correspondre à plusieurs besoins forts différents :

L'objet peut être partiellement endommagé, quelques pièces de verre sont cassées alors que l'ensemble du vitrail est en bon état. On souhaite seulement remplacer les verres cassés. On parlera alors de "réparation par repiquage"(des pièces cassées). Suivant le nombre de pièces à remplacer, la taille et l'état du vitrail cette opération se réalise sur place ou dans l'atelier (après dépose du vitrail).

 

L'objet est fortement endommagé, des pièces de verre manquent ou sont sorties des plombs, le vitrail est bombé, ... Il faut refaire des pièces et remplacer tout ou partie du réseau de plombs. On parlera alors de "réparation avec remise en plomb totale ou partielle". Cette opération se fait à l'atelier après avoir déposé le vitrail.

L'objet n'est pas particulièrement endommagé mais il n'est plus étanche. C'est un phénomène classique qui signifie que le mastic posé entre les verres et le plomb s'est détérioré. C'est un phénomène normal pour un vitrail situé dans une baie soumise à la pluie, au vent, à la pollution. On considère qu'il faut refaire tous les 50 ans "un masticage" du vitrail en atelier.

Le vitrail est installé depuis une centaine d'années, les plombs ont vieilli, l'étanchéité n'est plus assurées. Pour éviter une dégradation du vitrail (déformation, effondrement, casse partielle ou totale) il faut remplacer tout le réseau de plomb et faire donc" une remise en plomb totale" du vitrail en atelier.

Ces opérations peuvent aussi associées à un redimensionnement de la taille du vitrail pour l'adapter à un nouvel environnement.

Les quelques photos ci-dessous montrent les étapes de la réparation avec remise en plomb totale et redimensionnement d'un petit vitrail.